Le Festival d’Automne à Colbert : « faire naître le désir avant tout »

81 avenue Victor Hugo - Olivier Coulon Jablonka
C’est le premier cours de Lettres de l’année pour cette classe de Première ES du lycée Colbert, et déjà ils accueillent un invité : Anthony Thibault, dramaturge et metteur en scène, qui intervient pour le Festival d’Automne à Paris dans le cadre du projet « Parcours d’auteurs ».
Lorsque l’enseignante le présente aux élèves, il leur redonne très vite la parole, et construira toute cette séance d’introduction au projet dans le dialogue, dans un véritable échange d’expériences, de ressentis et d’attentes.
Il leur présente les trois spectacles sur lesquels jalonnent le parcours proposé par le Festival d’Automne :
  • du théâtre documentaire sur la situation des sans-papiers mal logés en France avec Pièce d’actualité n°3 81 avenue Victor Hugo, d’Olivier Coulon-Jablonka ;
  • de la reconstitution scénique d’une conférence des années 70 sur le féminisme, dispositif d’écrans et de vidéos à l’appui, par le Wooster Group avec The Town Hall Affair ;
  • et DFS, la prochaine et très attendue création de François Chaignaud et Cécilia Bengolea, ces chorégraphes « ovni », sur le dancehall.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A l’aide de références bien senties, d’anecdotes piquantes, de quelques images vidéos glanées sur internet, Anthony Thibault semble maîtriser parfaitement l’art du teasing. Il donne quelques éléments sur ces œuvres sans jamais trop en dévoiler, laissant toute sa place à l’aspect inédit de la découverte à venir.

Une émulation frétille dans la classe. Des Waouh et des C’est trop frais ! fusent çà et là. L’enseignante recadre parfois en précisant certains objectifs pédagogiques, comme le discours argumenté à l’aide d’un vocabulaire enrichi et adapté. De la fermeté et une pointe d’humour, afin de ne surtout pas brider l’expression. Le calme revient, mais cette effervescence est toujours présente dans l’atmosphère.

Il semble que ce ne soit pas une simple dissipation, mais la véritable naissance d’un désir de la part de ces jeunes pour cette aventure artistique dans laquelle ils vont entrer.

Après avoir vu la pièce 81 avenue Victor Hugo, au Théâtre des Abbesses les élèves bénéficieront d’un atelier du lendemain à l’issue duquel ils rencontreront le metteur en scène Olivier Coulon-Jablonka. Leurs retours écrits sur cette expérience seront recueillis et mis en ligne sur le site Histoires d’Automne.

 

Amanda Castillo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *